• Sens et digressions

     Quitte à recopier le bouquin, un p'ti (tout petit) dernier extrait de L'attrape-coeur...

     

    « "C'était ce cours où chaque élève doit se lever en pleine classe et faire un laïus. Et si le gars s'écarte du sujet on est censé gueuler immédiatement "Digression!". Ca me rendait dingue. J'ai eu un F.

    - Pourquoi?

    - Oh, je sais pas. Cette histoire de digression, ça me tapait sur les nerfs. L'ennui, c'est que moi j'aime bien quand on s'écarte du sujet. C'est plus intéressant et tout.

    - Tu n'as pas envie, quand quelqu'un te raconte quelque chose, qu'il s'en tienne aux faits qu'il relate?

    - Oh sûr. J'aime qu'on s'en tienne aux faits. Mais j'aime pas qu'on s'en tienne trop aux faits. Je sais pas. Je suppose que j'aime pas quand quelqu'un s'en tient tout le temps aux faits. Mais y avait ce gars, Richard Kinsella. Il s'en tenait pas trop aux faits et les autres étaient toujours à brailler "Digression!". C'était horrible parce que d'abord il était très nerveux - et ses lèvres tremblaient chaque fois que c'était à lui de faire un laïus et du fond de la classe on l'entendait à peine. Mais quand ses lèvres s'arrêtaient de trembler un peu, ses laïus je les aimais mieux que ceux de n'importe quel autre gars. Il a pour ainsi dire échoué, remarquez. Il a eu qu'un D - plus parce qu'on lui criait tout le temps "Digression". Par exemple il a parlé d'une ferme que son père avait achetée dans le Vermont. Les types ont braillé "Digression" tout le temps qu'il a parlé et le prof, Mr Vinson, lui a collé une sale note parce qu'il avait pas dit ce qu'y avait à la ferme comme animaux et légumes et tout. Ce qu'il faisait, Richard Kinsella, il commençait à nous parler de ça et puis tout d'un coup il se mettait à nous raconter que sa mère avait reçu une lettre de son oncle et que cet oncle avait eu la polio et tout à l'âge de 42 ans, et qu'il laissait personne lui rendre visite à l'hôpital parce qu'il voulait pas se montrer avec une prothèse. Je reconnais que ça n'avait pas grand-chose à voir avec la ferme - mais c'était chouette. C'est chouette quand quelqu'un vous parle de son oncle. Spécialement quand il commence à vous parler de la ferme de son père et tout d'un coup il est plus intéressé par son oncle. Et c'est dégoûtant de pas arrêter de gueuler "Digression" quand il est sympa et tout excité. Je sais pas. C'est dur à expliquer".Et puis j'avais pas trop envie d'essayer. (...)

    - Holden... Une brève question pédagogique un peu ringarde. Tu ne crois pas qu'il y a un temps pour tout? Et un lieu? Tu ne crois pas que si quelqu'un se met à te parler de la ferme de son père il devrait aller jusqu'au bout et après seulement te parler de la prothèse de son oncle? Ou bien, si la prothèse de son oncle est un thème aussi intéressant, n'aurait-il pas dû le choisir comme sujet, et pas la ferme?"

    (...)

    "Oui. Je sais pas. Oui, je suppose. Je veux dire, je suppose qu'il aurait dû choisir son oncle comme sujet plutôt que la ferme si ça l'intéressait davantage. Mais ce que je veux dire aussi, c'est qu'il y a tellement de fois où on sait pas ce qui est le plus intéressant avant de se mettre à parler d'un truc qui n'est pas le plus intéressant. Je veux dire qu'on peut rien y faire. Mais je pense qu'il faut laisser un gars tranquille quand au moins il est intéressant, et puis tout emballé par quelque chose. J'aime bien lorsque quelqu'un est emballé par quelque chose. C'est chouette. Vous l'avez pas connu vous, ce prof, Mr Vinson. Lui et son foutu cours. Par moments y avait de quoi devenir maboule. Il arrêtait pas de dire d'unifier et puis de simplifier. Tout le temps. Y'a des choses, c'est pas possible. Je veux dire, c'est pas possible de simplifier et unifier juste parce que quelqu'un le décide. Vous avez pas connu ce prof, Mr Vinson. Il était très intelligent et tout mais ça se voyait qu'il avait rien dans la tête.»


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :