• Sans complexe!

    A l'heure où des amis se créaient une nouvelle vie dans des jeux de rôles en 3D, chargés de mission de la plus haute importance, errant sur des cartes multiplanétaires et cotoyant des monstres et des êtres improbables derrière lesquels se cachent de VRAIS gens... moi je suis passée avec une souplesse tout à fait louable de la console lynx (le très très vieux truc de 10 tonnes avec un écran de la taille d'un timbre poste irritant les yeux) à... la nintendo DS.

    Mais de l'audace, point trop n'en faut... Après avoir brillamment (si, si) terminé new super mario bross, mon oeil est resté vide et mon cerveau en berne devant Final Fantasy III. Communiquer, choisir, très peu pour moi. Classiques jeux d'arcade, ça oui, ok. J'ai alors découvert la Princess Peach, cette gourde toute de rose bonbon vétue qui pousse des cris de souris les mains sur la bouche dès qu'elle se fait enlever au nez et à la moustache de ce cher vieux Mario.

    C'est elle qui sauve Mario, cette fois, me dit le bon vendeur. Bien que ma fibre féministe ne soit pas des plus vibrantes, cela m'a semblé être un juste retour des choses.

    Le jeu m'a d'abord atterrée: sa simplicité (qu'au niveau 4 mais bon...pas de monstres bien redoutables dans les stages), la profusion de coeurs et surtout, les minauderies et les pouvoirs de Peach!

    Alors que Mario, stoïque face à l'adversité, peut subir 12000 transformations avec accessoires et tout le tralala, tout ce que peut faire cette cruche blondinette, au début du jeux, c'est courir avec son espèce de parapluie, cheveux et robes aux vents, avec pour toutes armes -devinez un peu- ses émotions! Cyclo et limite hystérique, elle enquille colère furibarde et sérénité la plus totale, en passant par crise de larme ou joie transcendante.

     

    Jusqu'à ce que je me dise: mais c'est elle la balaise!

     

    Si nos seules émotions peuvent nous sauver la vie, alors n'hésitons pas! Assumons sans complexe nos états d'âme et nos excès, là est notre vraie force!

     

    Merci Peach, vraiment, pour cette leçon de vie!

     

     

    Ouais, non, elle m'énerve quand même toujours autant cette greluche...Clin d'oeil

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :