• Note 6

    Comme s'il suffisait de prendre de bonnes résolutions... 2007, presque finie. La pire, sans doute. Départ sur les chapeaux de roues, arrivée sous le bas de caisse. Je ne devrais pas dire 'arrivée' du coup, mais ligne infranchissable d'un stop, terminus, cul de sac. Quid de 2008?

    Apprendre à vivre. Vivre.

    Apprendre à dire. Dire.

    Renoncer à l'absolu qui ne m'a fait que morfler quand enfin j'ai voulu y croire et arrêter de le mépriser pour me protéger des désillusions inéluctables. TRES mauvais calcul. Désillusions en pleine gueule, plus violentes que prévues (pourtant, j'excelle en prévisions funestes...). Devenue source d'angoisse ingérable à éliminer, ignorer, abandonner, bref zapper, celle qui se noie sous la cataracte, c'est bibi. Mais qu'importe, on ne peut rien y faire, n'est-ce pas, et pourtant... Parvenir à nouveau à ne plus rien attendre. C'était si simple. Renoncer.

    Reconstruire des murs, mes murs, au lieu de me cogner sur ceux qui m'enserrent. Reconstruire.

    Survivre au fond, c'est déjà pas si mal, non? Je ne peux même pas l'admettre et me l'enfoncer dans le crâne...

    Putain de sa race de cercle vicieux de merde à la con. Non, ma grossierté langagière restera, j'y tiens.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :