• Fusain? Pas besoin de pinceau, hein?

    Je participe aujourd'hui à des ateliers peinture. On va appeler ça comme ça. Ce ne sont pas des cours, juste une mise à disposition gratuite de tout le matériel nécessaire. Avec une madame qui veille à ce que personne ne s'en aille en dissimulant un chevalet sous son manteau. Qui nous impose une musique de merde en fond sonore. Qui regarde nos oeuvres avec un oeil inspiré (aspiré?)

    Première séance:

    - Vous savez dessiner?

    - Non. Mais j'aimerais...

    - Ah mais ce ne sont pas des cours ici...

    - Je sais...

    - Euh, bien. Que voulez-vous choisir: glaise, peinture acrylique, pastel, aquarelle, mine de plomb, fusain...?

    - Ben... chais pas encore.

    - Portrait, paysage, abstrait?

    - Euh... 

    - ... bon, ben, prenez une chaise, regardez les livres de peintres...

    - (Je zyeutes) j'connais un peu tout ça en fait...

    - (un peu affaissée quand même) BON, TOUS, PRENEZ VOTRE MATERIEL, ON COMMENCE!

    Séance suivante: regard navré de cette femme, face au mien, vitreux et vide, au saut du lit, après une nuit de sommeil de 3-4h, comme d'hab.

    - Vous savez quoi faire aujourd'hui?

    - (avec toute la motivation dont je suis capable à cet instant, car il y en a malgré tout) Chais pas. (Et si tu commençais par arrêter de me gonfler???)

    Mais ça c'était AVANT. Enfin presque. Mon regard est resté le même à mon arrivée. Le sien se change en surprise à la fin de chaque séance. "C'est vrai, vous avez jamais fait de croquis sur le vif? - Ben non" ; "C'est vrai, vous avez jamais peint? - Si je vous l'dis!" ; "Allez, le vôtre, sur le mur - Euh, z'êtes sûre? Y'a des gens qui ont les viscères fragiles (là je pense surtout à mes peintures)" Bref, elle en fait trop. Elle est sympaaaaaa.

    Toutefois, quand on sait de quoi je suis partie, eh bien, je trouve effectivement que c'est pas si mal (c'est qu'elle m'aurait convaincue la bougresse).

    Petite précision n°1: quand on croque dans un atelier, forcément, il n'y a pas foison d'attitudes différentes.

    Petite précision n°2: qui explique sûrement l'enthousiasme de "l'animatrice" à mon égard. Personne ne sait dessiner dans cette atelier. Une voisine de dessin a gommé pendant 6 heures (oui, 6 heures) un oval -pas oval du tout- de tête posée non sur un cou, mais entre deux épaules (menton à situer au niveau du sternum), sans voir ce qui n'allait pas. J'ai eu d'autre part un dialogue surréaliste avec elle:

    -Je sais pas pourquoi, je n'y arrive pas

    -(agitation de mes deux neurones pour trouver un truc réconfortant) Ah ben là, la tête est bonne! Super!

    -Oui mais après...

    - Ben... Le problème, déjà, c'est qu'un coup tu reproduis à l'échelle de ton modèle, petit là tu vois, un coup tu mets à une échelle quasi-réelle...

    -...???

    - Regarde. Là l'épaule, ça va, mais l'aisselle arrive au niveau de la taille, y'a comme un hic...

    -Aaaaah ouaiaiaiais! J'avais pas vuuuu!!!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :