• Croquis 5

    Allez. Mon chat. J'ai décidé sur un coup de tête de m'y coller. Première fois que j'essaie, donc premier croquis (non je ne cherche pas d'excuses à ce résultat, comment dire... o_O).

    On pourrait croire que la bête a une tête de Quasimodo. Erreur. Avec toute l'objectivité dont je peux faire preuve envers cet être exceptionnel que j'adore, mon bébé, mon doudou, mon confident télépathique, le témoin patient de tous mes états d'âme, le sale gosse qui enquille les bêtises -mais qui sait si bien se les faire pardonner-, le boudeur qui n'attend qu'un pfpfpfpf pour venir se blottir et ronronner le ventre en l'air, le gamin qui fera dix roulades avant de shooter dans la balle sous son nez, qui se planque pour me sauter dessus, l'observateur plein de sagesse, l'avide d'affection qu'il rend bien, l'angoissé pour un rien, le détenteur de tous les/mes mystères et j'en passe... eh bien ce chat, tout banal donc, a une vraie belle tête. Tenez-le vous pour dit.

    Ainsi donc, voilà, ça m'a prise de me planter devant lui, installé tranquillou sur le canapé, se tâtant entre un petit somme ou bien... (comment savoir). J'ai sans aucun doute perturbé ses réflexions existentielles. C'est au moins une chose qu'il me semble avoir su traduire dans son regard: "qu'est-ce qui lui prend de me mater comme ça, juste devant mon nez? C'est quoi ce bidule noir qu'elle agite, c'est de la provoc'? M'enfin dégage, tu vois pas que tu gènes, là?"

    A deux doigts de foutre le camp et, par conséquent, en l'air mes efforts. M'est venue l'idée de faire un pfpfpfpf rassurant. Trop rassurant. Roulé-boulé sur le dos à grand renfort de ronrons. Mauvais plan. Plus de subtilité semble nécessaire. Laisser tomber la télécommande? Trop bruyant, il va se sauver. Un geste trop brusque et c'est foutu. J'ai juste vaguement raclé mon briquet sur le sol, si mes souvenirs sont bons. Gagné. Toujours là, dans sa position initiale, avec le même regard suspicieux. Scène de huit-dix minutes à tout casser (et là, oui, c'est peut-être une excuse...). Une caresse pour sa patience. Je lui montre le résultat, il sniffe la feuille. Voici ce qu'il a vu:

     

    Oui, c'est un chat...

     

    Depuis, il reste avachi dans un coin, se balançant d'avant en arrière en geignant faiblement de temps à autre. Non j'déconne (et touche du bois). Mon alterfélin est au-dessus de ça.


  • Commentaires

    1
    roum
    Lundi 4 Février 2008 à 16:38
    ton miron
    Bien deviné pour le miron! On le reconnait bien ton miron dos donc! Un peu cabossé, comme en vrai! Décidément, jtrouve que ton dessin dégage quelque chose. Embrasse L. le miron de ma part!
    2
    Lundi 4 Février 2008 à 18:13
    cabossé en vrai???
    T'es gonflée! Je dois toutefois admettre que dès que je regarde ce croquis, j'ai envie de gommer sur mon écran l'espèce d'angle au sommet de sa tête... Mais l'histoire est vraie, alors pour tracer un coup de fusain par-ci par-là, c'était pas évident! (en plus un bâton de fusain neuf trop épais, c'est chaud à manipuler) Merci pour le quelque chose ;). La bise sera transmise, mais pas sûr qu'il l'accepte, vu ce que tu dis de lui... :p
    3
    roum
    Mercredi 6 Février 2008 à 10:16
    cabossé
    En tous cas Mr ton chat n'inspire que moi...bizarre, comme si j'étais un peu en décalage par rapport aux autres...un peu simplette? En tous cas cette nuit j'ai rêvé que je trouvais des chatons tout roux et que j'hésitais à en garder un et je me souviens plus de ma décision.... Tres interressant. la bise en ce mercredi de février
    4
    Mercredi 6 Février 2008 à 13:45
    ça
    c'est à force de refouler ton envie de chat et le manque de ta grosse rousse... Je pense qu'il faut me connaître pour juger mes dessins, vu qu'ils sont ceux d'une débutante. Tu as un regard plus subjectif qui te permet de commenter, alors que les autres ont le regard plus objectif qui dit "houlà, oui, elle débute"... ;). Bref, ton décalage, c'est que tu me connais, alors ce que j'écris doit être bcp plus compliqué pour toi à commenter. Voilà, voilà... En tout cas, tes passages me font très plaisir. Bise à toi.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :