• Au fond, c'est peut-être de famille, finalement...

    ... les raisonnements à deux euros six cents, j'entends...

    Dimanche 30 décembre 2007            

    En cette avant-veille du 1er jour du nouvel an, il serait céans que je t'adresse "mes meilleurs voeux" selon le bon usage. Eh! bien! non, car un tel message de tradition laisserait à supposer qu'il a besoin d'une confirmation alors qu'il ne peut être que continu...

    Cette subtile continuation de la permanence de mon amour pour ma petite-fille également préférée est pour moi le moment privilégié de te l'exprimer sans qu'il soit nécessaire de le confirmer... L'essence même d'un tel message réside dans la subtilité du raisonnement dont le bien-fondé ne t'échappera pas.

    Je t'embrasse très fort mais cela n'est valable que dans un court instant donné.

    P.

    Et de préciser que mon honorable grand-père a toute sa tête et toutes ses dents (enfin, j'en doute, mais c'est un détail qu'il me plait d'ignorer... et je parle bien de ses dents, là, pas de méprise, que tout soit clair...). 

    Au fait, bonne et heureuse année aux visiteurs égarés ou décidés!


  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Janvier 2008 à 20:28
    ses autres petites-filles
    si tant est que le destin lui en ait offert d'autres, seront trop heureuses de te savoir également préférée, d'où ma question, également à quoi ? si tant est que le destin ne lui en ait point offert d'autres comment vis-tu l'absence de cousines de ce côté de l'arbre généalogique ?
    2
    Samedi 5 Janvier 2008 à 20:47
    alors
    le "également" vient du fait qu'il n'avait pas mis de tiret entre petite et fille mais pour la compréhension je l'ai rétabli; sinon, le destin lui a offert plusieurs petites-filles qu'il gratifie chacune de préférée, donc pas de jalouses. Quant à ta question suivante, je te trouve fort indiscret, peut-être touches-tu là sans le savoir un point sensible à fort potentiel traumatique, qui sait... ;)
    3
    Samedi 5 Janvier 2008 à 20:50
    non non
    de toute façon, à moins que de l'autre côté les branches de ton arbre soit dépourvue de cousines, je ne vois plus quel traumatisme relever... mais c'est surtout que j'ai cru comprendre que je ne suis "pas très locace en ce début d'année", je voulais faire un effort, marquer le coup, me montrer au meilleur de moi-même...
    4
    Samedi 5 Janvier 2008 à 20:51
    "soient dépourvues"
    et pas soit dépourvue
    5
    Samedi 5 Janvier 2008 à 20:55
    c'est assez
    la bérisina point de vue cousine, ben je tiens le coup... Pour ce qui est de ta locacité, c'est vrai que tu étais en petite forme chez Lilly. Peut-être as-tu besoin de te rebouster par un post qui dirait "vous êtes le meilleur, max"
    6
    Samedi 5 Janvier 2008 à 20:56
    ben?
    Ben non, "mais"...pfff
    7
    Lundi 7 Janvier 2008 à 01:15
    je corrige mon locace
    en loquace... pour tes yeux et les tchin tchin d'afflelou. Et je vais copier coller 50 fois : "je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement". "Je ne copiecollerai plus bêtement".
    8
    Lilly
    Lundi 7 Janvier 2008 à 01:24
    :)
    Plus je le lis et plus je trouve ça mimi, locace...
    9
    Lundi 7 Janvier 2008 à 09:09
    oui y a un petit côté
    vivace la vida locace
    10
    Lundi 7 Janvier 2008 à 12:19
    eh oh hein bon
    ça va, hein... et "loquacité" ici aussi, ce serait pas mal... Faut le savoir, je ne fais (beaucoup) de fautes que quand j'écris sur informatique. A la main, pas de problème bizarrement. Et je sais aussi très bien voir les fautes des autres. Et d'abord comme dirait avec bcp de pertinence Max: na, na, na,... (qui d'ailleurs, lui, ne sait pas compter... ;))
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :